Patrimoine

Diest, ville d’Orange

La ville est restée plus de trois siècles aux mains des comtes de Nassau ; les futurs princes d’Orange-Nassau. Le fils aîné de Guillaume le Taciturne, Philippe-Guillaume, est enterré à l’église Saint-Sulpice. Diest fait partie de l’Union des Villes d’Orange, au même titre que Breda (Pays-Bas), Dillenburg (Allemagne) et Orange (France). Si vous empruntez la route d’Orange, sur les traces de la maison d’Orange en Allemagne, faites absolument un petit détour par la ville de Diest.

L’Union des Villes d’Orange
Le 31 août 1963, l’Union des Villes d’Orange voit le jour à Breda. Elle rassemble les villes de Breda, de Diest, de Dillenburg et d’Orange. Le jumelage entre l’Orange française – qui correspond à la principauté des comtes de Nassau – et Breda – où les Nassau ont résidé durant plus d’un siècle et demi – jette les bases de l’alliance. La ville allemande de Dillenburg – la plus ancienne résidence des Nassau – et Diest – où Philippe-Guillaume est enterré – rejoignent à leur tour l’Union.

Parmi les vestiges de cette période « néerlandaise », épinglons notamment la résidence Hof van Nassau, le parc municipal « De Warande », l’ancien domaine de chasse des princes d’Orange-Nassau et le moulin à eau des princes d’Orange-Nassau datant du XVIe siècle. Il est également possible de visiter le chœur de l’église Saint-Sulpice, où se trouve la tombe de Philippe-Guillaume. Le musée municipal « De Hofstadt » abrite, quant à lui, un espace dédié à la famille d’Orange-Nassau.